COMMENT DORT MON BÉBÉ ?

Va-t-il s’endormir facilement ? Combien de fois va-t-il se réveiller ?
Pourquoi est-ce qu’il ne dort toujours pas ? Est-ce le signe d’inconforts digestifs ? Une chose est sûre, le sommeil de bébé participe grandement à son bien-être… et à celui de toute la famille ! S’il s’organise en cycles, le rythme reste différent selon chaque dormeur. Des conseils et astuces pour des nuits paisibles ? Vous êtes au bon endroit !

En quoi les nuits de bébé sont essentielles ? (1)

De bonnes nuits de sommeil sont essentielles, tant elles participent pleinement au bon développement de votre bébé. En plus de l’aider à récupérer de sa journée remplie de babillements et de découverte du monde, dormir l’aide à grandir.

Le saviez-vous ? C’est pendant la phase de sommeil que son cerveau se développe le plus !

Quel rythme de sommeil pour mon bébé ? (2)

Durant ses premiers mois de vie, le rythme de sommeil de votre enfant va évoluer jour après jour. Pour vous donner un ordre d’idée, reportez-vous à notre « calendrier de sommeil de bébé » ci-dessous :

  • De 0 à 1 mois

Tout juste sorti du ventre, votre bébé n’est pas encore capable de différencier le jour de la nuit, le coucher n’en est que plus difficile… Il dort en moyenne 16 heures par jour.

  • De 1 à 3 mois

Votre bébé dort en moyenne 15 heures par jour. Petit à petit il s’adapte au rythme jour / nuit en dormant moins en journée.

  • De 3 à 6 mois

Votre patience a fini par payer ! Votre enfant commence à faire ses nuits complètes, alliées à 3 siestes bien méritées.

  • De 6 mois à 1 an

Ça ne va qu’en s’arrangeant ! Votre bébé dort désormais 14 heures par jour, ses nuits sont pour la grande majorité complètes. Avec seulement 2 siestes par jour, son rythme veille / sommeil est acquis.

Le saviez-vous ?

« Au secours ! Mon bébé ne fait toujours pas de nuits complètes à 6 mois ! »
Pas de panique ! Toutes ces informations sur le sommeil de bébé n’existent qu’à titre indicatif. Niveau dodo, chaque bébé va à son rythme. Inutile donc de le brusquer et surtout, faites-lui confiance !

Comment faciliter le confort et l’endormissement de mon bébé ? (3)

S’il n’existe pas de formule magique pour endormir bébé en un rien de temps, de petites astuces peuvent aider…

  • J’endors mon bébé au bras…

… Bonne idée dans les premières semaines de vie !
Bébé ayant passé 9 mois avec votre contact permanent, il lui est difficile (voir impossible !) de se passer de vos bras pour s’endormir. Un corps à corps plus que nécessaire, tout comme un excellent moyen de calmer ses coliques !
Passé 1 mois, il est important de commencer à lui apprendre qu’il peut s’endormir seul. Pour cela, couchez-le dans son lit, lorsqu’il est éveillé pour l’habituer à son espace, tout en lui donnant confiance.

  • Je fais attention à son environnement de sommeil

Dans les premiers temps, faites dormir bébé dans un couffin ou dans un lit à barreaux, idéalement dans votre chambre jusqu’à ses 6 mois.
Veillez à créer une ambiance protectrice et accueillante et évitez d’installer des mobiles trop imposants qui risquerait de le distraire, plus que de l’endormir.

Optez pour un matelas ferme et couchez-le toujours sur le dos. Pour que son petit cou ne le fasse pas souffrir, pensez à alterner la position (gauche / droite) de sa tête d’un jour à l’autre.

Idéalement, la température doit se situer entre 18° et 20°. Si vous jugez l’air trop sec, n’hésitez pas à utiliser un humidificateur d’air.

Poussière, pollution, linge sale… veillez à bien désinfecter et aérer son environnement pour des nuits paisibles !

  • J’instaure une « routine d’endormissement »

Comptine, berceuse, massage pour favoriser son confort… il est important de répéter les mêmes gestes chaque soir pour faire comprendre à votre enfant que l’heure du dodo a sonné ! Une routine qui aura le mérite de l’apaiser et de le préparer au sommeil… à condition qu’elle soit faite dans une ambiance sous le signe de la sérénité !

  • J’essaie de respecter ses horaires habituels

Naturellement l’emploi du temps de votre bébé n’a pas à être millimétré. Mais en renouvelant un maximum des heures de repas et de sommeil similaire, il aura bien moins de difficultés à s’y habituer.

Le saviez-vous ?

Une pincée de fermeté… peut parfois être nécessaire. Plus votre enfant va grandir, plus il repoussera le moment du coucher. Si un repos vous semble nécessaire, n’hésitez plus, et insistez gentiment ! Il vous remerciera plus tard.

Il ne dort pas, comment réagir ? (3)

Bébé est couché, bien installé, et pourtant, il ne fait que pleurer… Si, tout petit, bébé a besoin d’être immédiatement rassuré, à partir de 4/5 mois vous pouvez le laisser pleurer quelques petites minutes, lui laissant ainsi une chance de s’endormir seul !

Si les pleurs ne cessent pas, rendez-vous auprès de son lit, sans allumer la lumière et en parlant très doucement. Votre mission sera de décoder ces pleurs  pour lui apporter la réponse adéquate. Besoin d’être changé ? Envie d’un câlin ? Faim nocturne ?… ou même, troubles digestifs ? (ballonnements, régurgitations, gaz…). Pour le savoir il vous faudra reconnaître les symptômes  liés à son petit ventre, pour le soulager. 

Rassurez-vous, avec un peu de temps et un soupçon de bienveillance, bébé fera bientôt de longues nuits paisibles !

(1) Fiche conseils « Rythme du sommeil » édité par l’AFPA, Association Française de Pédiatrie Ambulatoire: afpa.org, mpedia.fr ; 2018

(2) Extrait du livre « Le sommeil, le rêve et l’enfant », édition Albin Michel, 2011, par le Dr Marie Thirion et le Dr Marie-Josèphe Challamel. http://www.albin-michel.fr/

(3) J. Challamel et M. Thirion, Mon enfant dort mal, Pocket, 2003